• Comme ces 3 jours de découverte, de ce monde complètement nouveau pour moi, m'ont enchanté !!!

    Je décide de me refaire 3 jours de plus... mais pas n'importe comment !!!...

    En Survivor Trek !!!!

    Le principe est simple, partir dans la jungle avec le minimum et survivre grâce a ce que l'on trouve...

    Nous voila donc reparti mon amigo Miguel et moi même pour 3 jours intensifs...

     

    95 % d'humidité en permanence et vous savez le bzzzzzz du moustique qui vous empêche de dormir les soirs d'été, bah la c'est ca mais par dizaine et sans aucune interruption à partir du moment où l'on sort de la moustiquaire avec les bonnes piqures qui vont bien...

    La jungle en mode sport !!!

    Alors, vous vous demandez peut être pourquoi avoir eu envie de le vire comme ca ?... bon peut être parce que je suis un peu ouf, mais aussi parce que ce voyage est l'occasion de repousser mes limites et mieux me connaitre et puis parce que ca me paraissait intéressant de vraiment connaitre la réalité de la jungle à l'étage sauvage sans produit chimique pour polluer ce trek.

    Et au final vraiment content de m'être déconnecté de notre société de consommation pour revenir à la nature à l'état pure !

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

    Une tradition importante pour les indigènes Tacana pour resserrer les liens entre 2 personnes : manger dans la même assiette... Ca aura été l'occasion pour moi de gouter du singe...

    La jungle en mode sport !!!

    La jungle en mode sport !!!

     

     


    2 commentaires
  • Je rentre sur La Paz et le lendemain matin je pars pour la fameuse route de la mort !!! Mais pas en moto, car je veux économiser mon amortisseur arrière et éviter d’embêter la personne qui me permet d’utiliser gentiment son parking, et puis changer de 2 roues est sympa !

    Mais avant toute chose, comme d'hab ici, petite cérémonie à la pacha mama !

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    On part pour 4h de VTT de descente dans un paysage extraordinaire !!!

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Aujourd’hui cette route n’est plus empruntée que par des touristes et quelques locaux, les bus et camions utilisent la nouvelle route. Et au final par rapport aux pistes que j’ai eu l’occasion de faire au Chili, en Argentine et en Bolivie, c’est franchement facile… Y a surement un gouffre plus important mais bon ! Par contre il est clair qu’a l’époque pour que 2 bus ou camions se croisent ce n’était certainement pas évident !!!

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Le lendemain j’enchaine et je retrouve ma moto !!! et comme je suis bientôt a la fin de mon visa de 30 jours en Bolivie je trace vers la frontière et le lac Titicaca !

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Je profite de ma dernière journée pour visiter l’islas del sol et me faire sa bonne rando…

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Pour clôturer ce pays incroyable,  une dernière soirée top de top avec ces français voyageurs qui sont tous devenus hyper vite des amis !

    Avant de partir un petit tour sur la route de la mort et le lac Titicaca

    Et bien sur une petite vidéo retrace ces derniers jours en Bolivie

    Enfin après un mois en Bolivie voici mon bilan :

    Est-ce que je pourrais y vivre ? NON, car les conditions de vie sont de manière générale plutôt dures à tous points de vue !

    J’ai aimé : les paysages d’une variété et d’une beauté absolument stupéfiante (le sud lipez et le salar d’Uyuni, la jungle, l’altiplano, la terre rouge et les champs de coca à l’est, le lac Titicaca), le cout de la vie très faible (on divise quasi par 10 pour avoir la conversion en euros), les saltenias (petits chaussons au gout sucré ou salé),  arriver à m’incruster chez les gens ou avec les gens un peu partout, mâcher de la coca et en boire en maté, feinter et négocier dans les stations services pour obtenir le prix bolivien et donner un billet directement au pompiste pour que ca l’aide vraiment, découvrir la jungle et sa dure loi, les soirées dans les bars et restaurants avec de nouveaux amis, faire laver mon blouson et pantalon de moto pour 3€, acheter d’occasion  le livre l’alchimiste en espagnol pour progresser dans la langue, rencontrer mécano et bricoleur de folie, célébrer la Pacha mama, revenir à des réalités basiques dans la jungle et être complètement coupé de notre société, trouver des pneus top de top pour ma moto, avoir réussi a m’orienter sans GPS et avec une carte fausse, découvrir La Paz depuis el alto, survoler la foret Amazonienne dans un petit avion.

    J’ai pas aimé : la grande pauvreté de très nombreux habitants, la corruption très forte (en particulier avec le trafic de cocaïne) et la politique du président qui pousse les indigènes à avoir peur des autres pour mieux les contrôler (entre autre car beaucoup de choses sont choquantes dans sa manière de diriger), l’illettrisme et le très faible niveau de santé, les différences de moyens financier donné par l’état entre les provinces,  la nourriture pas très bonne (et toujours peur de tomber malade,  mais aujourd’hui mon estomac est rodé !!!surtout après l'eau des rivières du survivor trek), la pluie et la grêle qui m’ont congelé sur l’altiplano, servir de repas à des centaines de moustiques, le fait que la plus part des gens font vraiment la tête et ont du mal a sourire, les regards très noirs que m’ont jetés certains indigènes, le fait que lorsque dans un commerce on vous sert c’est un vrai effort, la qualité de la connexion internet, les ralentisseurs énormes, les odeurs parfois assez fortes, la manque de panneau de signalisation, la conduite atroce (particulièrement des taxis qui connaissent pas la couleur des feux et passent en force par exemple).

    Dans mon prochain article, vous découvrirez la suite de mon aventure au Pérou et si ca continue comme ca a démarré... ca risque d'être compliqué, lol...


    7 commentaires
  • Bon ! Avant toutes choses il est bon de présenter l’école française dans laquelle je travaille/ travaillais (aujourd’hui je sais plus trop a quel temps je dois en parler…)

    Pour cela, je pense que le mieux est de laisser les élèves vous la présenter directement et en musique. Les vidéos que vous allez voir font parties d’un projet vidéo que j’ai adoré mener avec chacune de ces classes durant 2 années consécutives (ce sont les élèves qui ont tout fait, j’ai juste accompagné leur créativité).

    English : This the video presentations of the MFR of Pontonx sur l'Adour (France).

    Español : Estas son las presentaciones en video de la MFR de Pontonx sur Adour (Francia).


    1 commentaire
  • Lors d’une balade magnifique dans le canyon qui se trouve à coté de la ville de San Rafael en Argentine, j’ai le plaisir de rencontrer une classe de Santa Fé (Argentine) en voyage de fin d’année.

    Une bonne grosse heure a présenter mon voyage a ces Argentins super intéressés !!! En même temps, le cadre du paysage mettait aussi beaucoup dans l’ambiance. Une rencontre improvisée mais très riche et pleine de bonheur !

     


    votre commentaire
  • Lors de mon séjour au Pérou, j’ai la chance immense de rencontrer quelques élèves en voyage de fin d’année dans la ville de Pisco. Je discute pas mal avec les jeunes et leurs profs et on met en place mon intervention dans le collège Paco Yunque de Lima.

    Un moment incroyable d’échange à découvrir comment ils vivent et étudient dans leur collège et à passer de classe en classe pour expliquer mon voyage et répondre a leurs questions…

    Visite et visioconférence au colegio Paco Yunque de Lima (Pérou)

    Visite et visioconférence au colegio Paco Yunque de Lima (Pérou)

    Visite et visioconférence au colegio Paco Yunque de Lima (Pérou)

    Visite et visioconférence au colegio Paco Yunque de Lima (Pérou)

    Ca se passe tellement bien qu’en 2 jours j’arrive à mettre en place, grâce au soutien de mon ami et collègue Yahn Le Prettre, malgré les 6h de décalage horaire une visioconférence entre ces élèves Péruviens et la classe de 3ème Française de la MFR de Pontonx.

    Un grand moment d'échange et de découverte entre 2 classes à l'autre bout du monde, dont voici les résumés en vidéo…

    Présentation du collège :

    Visioconférence :

     

     


    1 commentaire