• Durant mon voyage j'ai l'occasion de gouter ou boire des trucs sympa...

    Le but n'est pas de faire un livre de recettes mais plutot de vous permettre de gouter les saveurs d'ailleurs avec la vraie préparation locale

     

    La caipirinha brésilienne

    Pour boire ca, il vous faut un grand verre à faire tourner avec vos amis

    2 citrons verts, du sucre blanc, de la glace et beaucoup de cachaça (j'en ai a la maison en France, ca se trouve dans tous les bons super marchés et c'est pas très cher)

    Gout d'ailleurs...

     

    Le maté (chaud) ou tereré (glacé) d'Argentine (voir d'Uruguay, voir une version brésilienne avec un mélange de plantes différent mais aussi très bon).

    C'est le thé que boivent tous les Argentins et Uruguayens à tous les moments de la journée.

    Vous aurez besoin d'un verre et d'une paille un peu spéciale car elle ressempble a une cuillère et filtre en même temps les feuilles

    Gout d'ailleurs...

    Il vous faut un mélange de plantes appelé : yerba maté, ca se trouve dans les bonnes epiceries ou sur le net (8,50€/kilo environ) : www.delicias-latinas.com.

    Selon les gouts, il y ades variétés plus ou moins amer et plus ou moins sucré.

    A la place de l'eau chaude, vous pouvez laisser aller votre imagination en mettant du jus de fruits, du lait ou tout liquide que vous aimez. Glaçons en plus si vous voulez un tereré. Pareil avec le mélange de plantes vous pouvez rajouter de la menthe, du sucre, j'ai même gouté avec un peu de café et c'est toujours très bon . On verse le liquide, on boit et on passe a son voisin qui reremplie (sans changer les plantes de votre verre).

     

    Les empanadas Argentines.

    (La recette arrive très vite j'ai demandé a ma productrice internationale !)

    Gout d'ailleurs...

     

    Vous pourez voir la préparation de ces 3 recettes dans la vidéos juste en dessous. Ca parle dans la langue du pays, mais c'est très compréhensible et si besoin écrivez moi...

    Le moté con huesillos du Chili.

     

    Gout d'ailleurs...

     

    C'est une boisson rafraîchissante, sans alcool,  Chilienne, à base de  blé cuit (moté de trigo) et de pêche  séchée (el huesillo).

    Sa préparation consiste à laver et rincer le huesillo toute une nuit. Puis on le cuit pendant une trentaine de minutes dans de l'eau sucrée  ou avec un morceau de canelle  (au choix). Des variantes existent en ajoutant la peau de l'orange  et du clou de girofle . Parallèlement on cuisine le mote dans l'eau puis on le fait sécher. Il se sert dans un grand verre, bien frais, avec 2 huesillos, le jus des huesillos et le mote.

     

    Le pulmay du Chili.Les ingrédients comprennent des fruits de mer, de la viande , des pommes de terre, du pain de pommes de terre : des chapaleles (spécialité locale faite d'un mélange de farines de pommes de terre et de blé) et des légumes (avec parfois aussi des espèces spécifiques de poissons). Les quantités ne sont pas fixées, l'idée étant qu'il devrait y avoir un peu de tout. Chaque couche d'ingrédient est couverte de feuilles de nalca (rhubarbe chilienne), ou en leur absence, de feuilles de figuier ou de chou blanc.

    On rempli la cocotte de vin blanc et d'eau pour que tous les ingredients soient recouvert et on laisse mijoter jusqu'a ce qu'il ne reste plus qu'environ 1/3 de l'eau... La petite anecdote, est que les Chiliens ne versent pas directement la sauce dans l'assiette mais dans une tasse qu'il boivent au fur et à mesure du repas (en plus de le verre).


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique