• De Santa-Cruz à La Paz par l'inoubliable Routa del Ché !

    Pour mon début en Bolivie, je décide de monter vers le nord-est en direction de Santa Cruz où je suis hébergé dans la colloc de Andréa, Irasith et Nicolas. Mais comme le passage de frontière est laborieux (Vive le 1er contact bolivien) , je perds beaucoup de temps et passe la nuit à mi chemin dans une station service qui me laisse poser mon hamac… mais il y a quand même des coins sympa sur cette route...

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De très bonnes soirées avec leurs amis dans pas mal de bars de cette ville incroyable ! Incroyable car pour moi, la Bolivie est le pays (ou l’un des pays) les plus pauvres d’Amerique du sud… et Santa Cruz est absolument l’opposé !!! Il est possible d’y trouver toutes les enseignes les plus prestigieuses…des vêtements aux bijoux en passant par les concessionnaires automobiles (Porsche HUmmer, etc) et moto (Ducati).

    Grâce à eux, j’ai pu trouver tout ce dont j’avais besoin pour faire une bonne révision de ma moto (voir dans la partie : ma Transalpèt aux petits oignons) avant d’attaquer les pistes boliviennes !

    Après ces quelques jours intensifs, je prends la route en direction de la routa del Ché. Je fais une halte dans un parc municipal où quelques jeunes ados ont plantés la tente… on se passe une soirée sympa autour du feu et je me rends compte que les traditionnels marshmallows sont une coutume internationale !! Je fais une tentative de loup garou mais jouer en espagnol est encore dur dur pour mon niveau d'espagnol…

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    Le lendemain matin, je prends un café dans le joli village de Samaïpata et rencontre des motards bolivien qui font parti du moto club de Santa Cruz… ils me donnent pas mal d’infos sur la piste que je m’apprête a prendre… et l’un d’eux me donne sa carte de visite au cas où j’ai un pépin (et ca s'averera hyper utile un peu plus loin... Un merci infini et gigantesque à Carlos pour son aide!)… celui la même qui sur cette piste avec un V-storm a mis 7h pour faire 60 bornes…

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    Après tout ca, je pars super motivé sur la routa del Ché ! Je fais mes réserves d’essence car pas de station avant 450kms, et m’engage sur la piste qui commence tranquille… j’ai un bon rythme, je me fais plaisir…

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    Il y a même un grand sourire sous mon casque… ce que je vis correspond exactement a l’image que je me faisais de rouler en Amérique du sud, des pistes a flan de montagne avec une vue incroyable…

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    Et puis au fur et à mesure des kilomètres, la piste évolue et devient de plus en plus technique, mais les paysages sont toujours aussi beaux… je fais bien gaf ou je roule car il y a l’air d’avoir pas mal d’éboulements et les pierres sont très tranchantes (heureusement que j'ai des pneus tout neufs !!!)… J’arrive en fin d’aprèm dans le village de La Higuera et décide d’y passer la nuit. Après discussion et quelques bières avec Mélissa qui gère le bar du village et un groupe d’Argentins très sympa en voyage, j’ai le droit de dormir sous le préau du bar…

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    De Santa-Cruz à La Paz avec une grosse session inoubliable sur la Routa del Ché

    Le village de La Higuera est mythique car c’est le village dans lequel le Ché a été emprisonné et assassiné… il y a plein de photos, textes, statues et même des peintures  faites par des artistes de passage…

     De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Et le lendemain matin c’est le drame !!! … ma carte est fausse et m’induit en erreur, et comme je navigue sans GPS (vu que dans la cartographie Garmin Amérique du sud, il n’y a pas la Bolivie et l’Equateur) je pars dans la mauvaise direction et passe 2h30 à me faire toutes les petites pistes pour trouver comment rejoindre le fameux pont qui permet de passer de l’autre coté du fleuve… Je me perds grave de grave, je prends des chemins ou je ne croise que quelques vaches, des fermes abandonnées et une ferme où je rencontre une indienne Quechua qui ne parle pas un moto d’espagnol et vit comme on vivait dans les fermes françaises il y a 300 ans…

    Sur cette photo, je commençais a perdre espoir…

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    On voit le fleuve dans le fond et devant un groupe de fermes..je descends et rencontre enfin un paysan qui parle espagnol… il m’explique que la route que je cherche est en réalité avant le village d’où je viens… demi tour, et dans la montée je met la moto au tas… rien de grave, j’étais presque à l’arrêt… juste un peu mal au poignet… Je suis vraiment fatigué et j’ai vraiment chaud car c’est technique et il fait 40°…

    Sur le chemin du retour, un éboulement m’empêche de passer, mais un engin de chantier est déjà en action pour déblayer… le gars arrête sa machine et m’offre à manger et des feuilles de coca pour me donner des forces… Au final ce petit détour m’aura couté 4h mais surtout 70kms d’autonomie…

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    J’arrive enfin a trouver la bonne route, et je mets du gaz car je voudrais au moins arriver au prochain village avant la nuit (car on ne dirait pas sur cette photo, mais la nature parait bien hostile).

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Je galère car mon amortisseur à lâché dû a ce qu’il a prit le matin même… la moto saute dans tous les sens sur les bosses et je me fais de bonnes équerres (certaines devant de jolis précipices)… j’arrive quand même malgré tout au village de Nuevo mundo, où il n’y pas d’hotel et je ne le sens pas pour dormir sur le terrain de foot… je fais la connaissance de Juan et incruste mon hamac dans son jardin.

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Juan travaille avec tous les siens dans le champ familial. Cette rencontre restera longtemps dans ma mémoire… Ils vivent à 5 dans une pièce de 15m² avec de l’électricité, une gazinière et 2 grands lits mais pas d’eau courante… en fait, en ils s’auto-suffisent grâce à ce qu’ils cultivent…ca me rappelle mon ami Oscar du petit village en Argentine, mais lui avait l’eau courante…

    Ce soir la, c’est la fête du collège, tous les étudiants font une représentation devant les habitants du village. C’est très sympa de voir ce qu’ils ont le courage de montrer (beaucoup de danses traditionnelles mais pas que...).

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Je reprends la piste dans des paysages toujours grandioses.

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Dans un petit village juste avant que je ne tombe en panne sèche, j’ai pu refaire le plein…ouf !

    C’est une chose très difficile ici en Bolivie, les gens même si ils ne savent pas vont vous répondre et donc quand je demande à 3 personnes différentes ou se trouve la station service, j’ai 3 réponses différentes… Hummmm comme mon GPS me manque !!!

    Et j'arrive enfin à Sucré, capitale de la Bolivie (La Paz étant la capitale administrative). C'est une ville coloniale avec beaucoup de charme (surement celle que j'ai préféré en Bolivie) avec plein de patios où règne le calme et la tranquillité.

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Après ce que je viens de vivre je suis épuisé... je me repose un peu et le lendemain matin, je m’occupe de mon problème d’amortisseur… je recontacte le gars du moto club qui m’avait laissé sa carte pour qu’il m’aiguille sur un bon mécano, une fois l’adresse obtenue, je fais une très belle rencontre : Niki (qui est surement le meilleur mécano de Sucré car info recoupé par pas mal de sources).

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Il est méga gentil, m'invite manger chez lui avec sa famille, me laisse démonter mon amorto et me présente un soudeur spécialisé dans la réfection des amortisseurs.

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Mon amortisseur EMC est différent des amortos traditionnels car il est uniquement à huile et ne contient pas de gaz. J’avais monté cet amortisseur renforcé en pensant qu’il tiendrait la distance (vu que l’origine est de mauvaise qualité) mais comme je l’ai acheté d’occasion, il n’était pas du tout configuré pour supporter les 150kg de charge permanente sur la moto et surtout pas en mode tout terrain (car depuis le début de mon voyage je dois être à 5-6 000kms de pistes dans la Cordillère mais aussi en Bolivie, qui est vraiment extrême)…

    Après 4 jours de visite de la capitale, je peux repartir !!! Mais sur les 3 joints d’origine, seul 1 était dispo dans le commerce, le magicien sud Américain en a refabriqué un (dans je ne sais plus quelle matière) et comme le dernier était trop difficile a faire, il a carrément refait toute une pièce pour qu’il n’y ait plus besoin de joint. L’huile perdue était normalement de viscosité 0, mais comme ce n’était pas trouvable en Bolivie, elle a été remplacée par de la W10… Je ne sais pas combien de temps ca va tenir, mais je remonte de nuit à la frontale et sous la pluie… L’essentiel est de pouvoir continuer ma route car la pluie arrive a grand pas !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Je modifie mon itinéraire originel (qui devait passer par de la piste pour aller à Cochabamba) pour aller à Potosi par une route bitumée (ou presque). Je ne passe qu’une soirée à Potosi, mais je visite la ville alors qu’elle est en fête (c’est le carnaval)… Et l’ambiance est géniale !!!

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Potosi, je me fais la route jusqu'à La Paz, et en chemin, je rencontre un couple de francais qui voyage en camping car depuis un an de demi et se font la Transaméricaine… on passe un bon moment a échanger nos impressions et bons plans vu qu’eux vont au sud et moi au nord… Le vrai ENORME bonus de cette rencontre est que je repars avec la carte GPS de la Bolivie !!!! Une soirée de bataillage sur l’ordi et elle fonctionne enfin dans mon GPS, ce qui est vraiment excellent car La Paz est gigantesque !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    La partie haute de La Paz est à plus de 4000m d'altitude et cette capitale qui est la plus haute du monde est très étendue et descend jusqu'à 3600m environ... C'est très impressionnant lorsqu'on arrive (mais malheureusement l'image ne rend pas les sensations éprouvées...je vous invite tout de même à cliquer sur l'image ci-dessous pour vous en rendre un peu plus compte)...

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Je dors chez Eveline, qui m’héberge généreusement et me présente son ami Armando qui est d’accord pour garder ma moto et mon matos pendant mon petit délire dans la forêt Amazonienne à Rurrenabaque.

    De Santa-Cruz à La Paz...& Routa del Ché inoubliable !

    Le lendemain matin, je serais à l'aéroport en direction de la forêt Amazonienne ... Vous pourrez voir ma découverte de cet univers incroyable dans mon prochain article et les vidéos qui l'accompagne !

    Mais en attendant voici la vidéo qui retrace ce parcours qui restera a jamais gravé dans ma tête aussi bien pour les moments de joies et de rencontres que pour les moments difficiles...

    Globalement tout ce dont je rêvais depuis mon canapé en préparant ce voyage, la Bolivie me l'a donné !!!!

     

    « Sur la routa 40 du sud au nordEt si je me faisais une balade dans la forêt amazonienne ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :